Lorsque l'on évoque les interactions entre jeunes enfants, on pense souvent conflits et agressivité. Une recherche qui a permis à une équipe et moi-même d'observer l'évolution des conduites interactives des enfants a porté sur la centration des interactions. En effet, les enfants communiquent entre eux d'abord en agissant directement sur le corps de l'autre (prendre la main, appeler, toucher, pousser...), puis sur l'objet (prendre l'objet des mains de l'autre, le donner, l'échanger etc...), puis sur l'action (inviter à partager une action, demander à partager une action). Ces centrations même si elles peuvent coexister, comportent néanmoins une dimension développementale. En particulier, les interactions centrées sur l'action nécessitent un certain niveau de décentration, permettant de prendre conscience de l'intentionnalité d'autrui qui nous renvoie à la théorie de l'esprit et à la coopération.

 

Thollon Behar M.P., (2003), Evolution de la socialisation entre enfants de 20 à 30 mois au cours d’activités de manipulation d’objets insolites, in Acte du colloque : L’enfant dans le lien social, sous la direction de Myriam de Leonardis, Erès,.

 

Thollon Behar MP., Cohas C., (2006) Compétences communicatives des enfants dans la relation avec l'adulte et aptitude à interagir avec leurs pairs : Étude comparative, Pratiques Psychologiques, 12, p 59 - 72